Statistiques du marché du travail

Aperçu de la situation actuelle et des développements sur le marché du travail néerlandais.

Activité du marché du travail
L’activité du marché du travail indique l’offre active de travail au sein de la population active néerlandaise (à l’exclusion des travailleurs indépendants et des entrepreneurs). Il s’agit des personnes qui recherchent activement un (autre) emploi à l’heure actuelle. Il existe également un large groupe de chercheurs d’emploi latents. Ils ne recherchent pas activement un autre emploi, mais ils gardent un œil sur le marché du travail.

01 L’activité sur le marché du travail

914.000

Q4 2020 29.000
Q3 2021 29.000

Changements de poste
Ce chiffre indique quelle part de la population active néerlandaise (à l’exclusion des indépendants et entrepreneurs) a trouvé un autre/nouvel emploi au cours des 12 derniers mois. Il reflète la dynamique du marché du travail. Le chiffre reflète les personnes ayant trouvé un emploi auprès d’un nouvel employeur. Les changements de poste internes ne sont pas inclus.

02 Changements de poste

1,4 million

Q4 2020 25.000
Q3 2021 66.000

Pression de la sélection
La pression de la sélection indique quelle partie de la population active néerlandaise (à l’exclusion des indépendants et entrepreneurs) est approchée par les recruteurs, employeurs et/ou agences pour un nouvel emploi au moins une fois par trimestre. La pression de la sélection est liée à la pénurie sur le marché du travail. Plus les personnes sont désirables (rares), plus elles sont approchées souvent.

03 Pression de la sélection

35,6%

Q4 2020 32,2%
Q3 2021 34,3%

Chômage
La main-d’œuvre au chômage regroupe toutes les personnes entre 15 et 75 ans qui vivent aux Pays-Bas sans exercer de travail rémunéré, mais ayant récemment cherché un emploi et étant disponibles immédiatement. Les chiffres sont réajustés de manière saisonnière et exprimés en milliers.

04 Chômage

378.000

2021 augustus 406.000
2022 juli 354.000

Durée de recherche escomptée
Le temps escompté passé à chercher un emploi s’appuie sur la durée dont les personnes déclarent avoir besoin pour trouver un travail. Cette durée peut être considérée comme un indicateur de la confiance que les travailleurs ont dans le marché du travail. La durée de la procédure de candidature, la facilité à trouver du travail et l’objectif, la motivation et l’engagement des personnes influent sur la durée réelle de recherche.

05 Durée de recherche escomptée

3,7 mois

Q2 2021 4,0
Q1 2022 3,6

Contrat à durée indéterminée à l’horizon
Le graphique représente deux séries.
1) Les personnes ayant trouvé un autre/nouvel emploi au cours des 12 derniers mois (voir Changements de poste) et ayant immédiatement signé un contrat à durée indéterminée.
2) Le pourcentage de travailleurs à horaires flexibles (à l’exception des indépendants) qui pensent obtenir un contrat à durée indéterminée à la fin de leur contrat flexible actuel.

06 Contrat à durée indéterminée à l'horizon

42,3%

Q2 2021 35,8%
Q1 2022 37,4%

Pénurie de travailleurs
Le pourcentage d’entrepreneurs indiquant faire face à une pénurie de main-d’œuvre qui entrave leurs activités. Ce pourcentage fait référence à la communauté entière des entreprises (à l’exception des organismes financiers et des services publics). Les chiffres du dernier trimestre sont provisoires et susceptibles de changer.

07 Pénurie de travailleurs

37,5%

Q3 2021 23,1%
Q2 2022 27,7%

Indicateur de vacance
L’indicateur de vacance donne une estimation du sens dans lequel les employeurs estiment que les postes vacants vont évoluer. Plus les entrepreneurs sont optimistes ou pessimistes quant à l’évolution des postes vacants, plus la valeur de l’indicateur de vacance s’éloigne positivement ou négativement de la ligne du zéro et plus le nombre de postes vacants doit augmenter ou diminuer. L’indicateur se compose de plusieurs sous-indicateurs dérivés de diverses variables des enquêtes mensuelles sur les entreprises menées par le Bureau central de la statistique (CBS) et l’Institut économique pour l’industrie de la construction (EIB). Les résultats sont provisoires pendant six mois et sont susceptibles d’évoluer au cours de cette période.

08 Indicateur de vacance d’emploi

0,70

2021 augustus 0,89
2022 juli 0,61

Postes vacants
Les chiffres désignent le nombre de nouveaux postes vacants, exprimés en milliers. Le modèle de prévision représente l’évolution attendue pour les années à venir. Les valeurs qui permettent d’établir ces pronostics incluent les estimations du CPB et de l’UWV sur l’économie et le marché du travail.

09 Postes vacants (prévisions incluses)

Croissance économique
Le graphique représente la croissance économique (croissance du PIB) par trimestre. Il s’agit de la croissance d’une année sur l’autre, c’est-à-dire la croissance comparée au même trimestre de l’année précédente. Les prévisions s’appuient sur l’évolution d’un certain nombre d’indicateurs de confiance et d’opinion. Cliquez sur le lien sous le graphique pour plus d’informations.

10 Croissance économique (prévisions incluses)

Mise à jour du marché du travail Quatrième trimestre 2021
L’étroitesse du marché du travail reste sans précédent. L’offre de main-d’œuvre est faible (faible taux de chômage et peu d’activités sur le marché du travail), bien que le marché du travail présente un peu plus de mouvement. Dans le même temps, la demande augmente et de plus en plus de personnes sont contactées pour changer de travail: la pression de la sélection a atteint un nouveau record.

  • L’activité sur le marché du travail, c’est-à-dire la mesure dans laquelle la population active néerlandaise recherche activement un emploi, a augmenté par rapport au trimestre précédent (+29 mille). En revanche, la baisse se poursuit par rapport au quatrième trimestre 2020 (-29 mille). Un travailleur néerlandais sur neuf (11,0 %) recherche activement un nouvel emploi. Parmi les personnes employées, cela représente une personne sur douze. Outre la partie active, le groupe de chercheurs d’emploi latents a également augmenté. Par conséquent, nous constatons que la proportion de personnes qui ne recherchent pas du tout un (autre) emploi a diminué, alors qu’elle était en hausse au cours des derniers trimestres. L’activité du marché du travail est très différente selon les professions. Pour des données spécifiques aux professions, consultez Giant.
  • Nous observons une évolution timide du nombre de changements de poste. Par rapport au trimestre précédent, les 17,4 % ayant trouvé un autre/nouvel emploi représentent une augmentation de 66 mille. Cela correspond tout de même à une baisse de 25 mille par rapport à l’année dernière. La mobilité a légèrement augmenté mais elle reste inférieure à 2018/2019 où près d’une personne sur cinq avait trouvé un autre/nouvel emploi.
  • La pression de la sélection a encore nouveau augmenté de 35,6 % au quatrième trimestre. Une hausse substantielle est observée par rapport au trimestre dernier comme à l’année dernière. Jamais auparavant un si grand nombre de travailleurs néerlandais n’avaient été contactés par un employeur ou une agence pour un nouvel emploi. Cela est probablement dû à la passivité de la population active (la faible activité sur le marché du travail). La pression de la sélection est un indicateur important de la rareté sur le marché du travail néerlandais. La pression de la sélection spécifique aux différentes professions est expliquée sur Giant.
  • Le chômage a initialement augmenté rapidement sous l’effet de la crise du coronavirus, mais il baisse depuis le deuxième semestre 2020. Le taux de chômage est très bas, à seulement 3,8 % (décembre 2021). Dans ses prévisions les plus récentes (estimations de septembre 2021), le CPB prévoit une légère hausse du chômage (selon l’ancienne définition du chômage, de 3,4 % en 2021 à 3,5 % en 2022). Cela reste néanmoins un taux de chômage très bas. Le marché du travail devrait donc rester tendu.
  • Après une stabilisation durant le premier semestre 2021, la durée de recherche escomptée est actuellement en baisse. Cette durée de recherche s’appuie sur la durée dont les personnes indiquent avoir besoin pour trouver un nouveau travail. Cette durée peut être considérée comme un indicateur de la confiance que les employés ont dans le marché du travail. Avec une durée de 3,7 mois, cette durée de recherche escomptée est la plus courte jamais mesurée.
  • Le taux de travailleurs à horaires flexibles qui pensent obtenir un contrat à durée indéterminée à la fin de leur contrat flexible actuel augmente à nouveau. Ce pourcentage est passé de 41,8 % au troisième trimestre à 42,3 % au quatrième trimestre. Cette proportion n’a jamais été aussi élevée depuis les premières mesures en 2015. Le taux de demandeurs d’emploi s’étant vus proposer immédiatement un contrat à durée indéterminée a également augmenté. Au quatrième trimestre, 37,3 % des demandeurs d’emploi indiquaient avoir bénéficié immédiatement d’un contrat à durée indéterminée (contre 36,3 % au trimestre précédent). Même si la proportion était plus importante début 2020, en analysant une période plus longue, elle reste néanmoins très élevée. Les chiffres reflètent l’image d’un marché du travail très tendu.

En 2020, il y avait un peu plus de 1 million de nouveaux postes vacants selon le CBS. Cela représente une baisse significative par rapport aux plus de 1,2 million de nouveaux postes vacants en 2019. Néanmoins, le taux de vacance d’emploi (le nombre de postes vacants par rapport au nombre d’emplois) de 12,1 % était supérieur à la moyenne de ces 20 dernières années (11,1 %). Le taux de vacance d’emploi est comparable aux périodes précédentes, notamment 2016/2017, 2008 et 2005, années durant lesquelles la croissance économique était forte par rapport à un fort recul en 2020. Les prévisions les plus récentes du CPB sur l’économie et le marché du travail néerlandais sont calculées dans notre modèle de vacance. Le nombre de postes vacants devrait passer de 1,1 à 1,2 million par an en 2021 et 2022. Au-delà, la croissance économique ralentira et le nombre de postes vacants baissera légèrement pour atteindre environ 1 million par an.

Les indicateurs fournis sur ce site Web sont régulièrement mis à jour. Les chiffres basés sur l’enquête comportementale du marché du travail sont mis à jour chaque trimestre. Tous les autres indicateurs et modèles sur cette page sont mis à jour chaque mois.

Solutions iG!

Davantage de données sur le marché du travail dans votre groupe cible ?

Vous souhaitez davantage de données sur le marché du travail pour votre groupe professionnel en particulier ? Un rapport Giant ou d’analyse des talents vous fournit davantage d’informations sur votre groupe cible et l’état actuel du marché du travail.